l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

Ash Barty domine à Melbourne et rapporte le trophée des Internationaux d’Australie à la maison

31 janvier, 2022
ash barty hold australian open trophy

Photo: Martin Sidorjak

Personne ne doutait qu’Ash Barty, qui occupe le sommet du classement depuis le 9 septembre 2019, allait être la grande favorite de l’édition 2022 des Internationaux d’Australie. Avant la quinzaine, l’Australienne de 25 ans possédait déjà deux grands titres (Roland-Garros en 2019 et Wimbledon en 2021) et avait atteint le carré d’as à Melbourne en 2020. Certains amateurs doutaient toutefois des capacités de Barty à mettre un terme à une disette de 44 ans : le dernier triomphe d’une Australienne remontait à 1978.

Eh bien, cette disette est officiellement terminée. L’héroïne nationale a remporté le troisième tournoi du Grand Chelem de sa carrière et son premier sur surface dure, se joignant ainsi à Serena Williams en tant que seules joueuses actives à conquérir un tournoi majeur sur les trois surfaces. En route vers son triomphe, la super-vedette australienne n’a perdu aucune manche et n’a concédé son service qu’à trois reprises, dont deux fois en finale contre l’Américaine Danielle Collins.

Après avoir balayé du revers de la main la qualifiée Lesia Tsurenko (6-0 et 6-1) au premier tour, Barty a poursuivi son travail de démolition en éliminant Lucia Bronzetti, Camila Giorgi, Amanda Anisimova, Jessica Pegula et Madison Keys pour se tailler une place en finale. Seule Collins est parvenue à lui donner la frousse en menant 5-1 dans la deuxième manche de la finale.

Barty a aisément empoché la manche initiale lors du duel ultime contre Collins, mais s’est ensuite retrouvée dans le pétrin. L’Australienne a toutefois réussi à renverser la vapeur pour créer l’égalité à 5-5 avant de pousser la note un peu plus pour gagner le jeu décisif et le match en des comptes de 6-3 et 7-6(2).

Après les célébrations sur le terrain, un journaliste a demandé à Barty comment elle se sentait de faire partie d’une liste aussi exclusive de championnes de grands chelems sur les trois surfaces. « C’est incroyable de pouvoir vivre cette expérience et d’être assez régulière pour réaliser cet exploit sur trois surfaces différentes », commentait la championne des Internationaux d’Australie. « Avoir un titre sur chaque surface est fantastique. Je n’avais jamais vraiment pensé que cela m’arriverait un jour. Je suis donc très chanceuse et très honorée de faire partie de ce groupe. »

Si Barty a mis fin à une disette de 44 ans et ajouté un autre grand titre à sa feuille de route, Collins a également vécu une quinzaine de rêve. En effet, l’Américaine de 28 ans a participé à sa première finale d’un tournoi du Grand Chelem et a fait son entrée au sein du Top 10 pour la première fois de sa carrière, ce qui fait d’elle l’Américaine la mieux classée en simple.

Mots-clés
Inscrivez-vous
l'Omnium Banque Nationale En Coulisse