Anciennement la Coupe Rogers

Bilan du NBO  2022 : Faits saillants d’un tournoi qui a battu des records

22 décembre, 2022

Monday, August 8, 2022 – A general view of sunset during a match between Leylah Fernandez and Storm Sanders during qualifying at the 2022 National Bank Open presented by Rogers at Sobey’s Centre in Toronto, Ontario. (Tyler Anderson/Tennis Canada).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le monde était bien différent la dernière fois que les joueuses de la WTA se sont affrontées à Toronto.

Mais l’édition 2022 de l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers marquait un retour à la normale, avec des gradins pleins pour applaudir les performances des meilleures joueuses de la WTA sur les terrains du Sobeys Stadium.

Et le tennis était de très haut niveau, ce qui n’a fait qu’ajouter à l’ambiance survoltée qui régnait à l’extrémité nord de la plus grande ville du Canada.

Voici quelques-uns des faits saillants de l’Omnium Banque Nationale de 2022.

Retour à la normale

L’édition 2022 de l’Omnium Banque Nationale ressemblait plus à celle de 2019 qu’à la version 2021 limitée par la COVID-19.

Aucune limite de capacité d’accueil, plus besoin de distanciation physique. Les portes du site étaient à nouveau grandes ouvertes, tous les courts étaient accessibles aux amateurs ainsi que les points de restauration et les activités. Et les spectateurs en ont profité puisque le tournoi a enregistré sa plus forte affluence pour un le volet féminin depuis plus de dix ans.  

The VIA Rail train drives through the grounds at Sobeys Stadium.
Photo : Peter Power

Chaque court était bondé pour chaque match et il y avait toujours de l’activité sur le site. C’était une ambiance aussi festive qu’on pouvait l’espérer.

Il y avait également un train, ce qui était super génial. Combien de manifestations sportives proposent des balades en train ?

Des vedettes à profusion

Le groupe de joueuses qui a atterri à Toronto pour l’Omnium Banque Nationale n’était pas seulement l’un des plus forts de l’histoire du tournoi, ces athlètes composaient également le tableau le plus relevé du circuit de la WTA, y compris les tournois du Grand Chelem.

En effet, 41 des 43 premières mondiales ont pris part à la compétition et, une fois le tirage effectué, presque tous les grands noms du circuit féminin étaient là. La numéro un mondiale Iga Świątek est revenue au Canada après sa percée de 2019 et était entourée de presque toutes ses consœurs du Top 10.

Les vedettes canadiennes Leylah Annie Fernandez et Bianca Andreescu ont enflammé le Court central avec des matchs palpitants.

Toutefois, un nom est ressorti du lot.

Hommages à Serena

Serena Williams, triple championne de l’Omnium Banque Nationale, a utilisé son classement protégé pour participer à son deuxième tournoi de 2022.

La présence de Williams était déjà excitante en soi, mais la veille du tournoi, elle a provoqué une onde de choc en annonçant son intention de se retirer du tennis après les Internationaux des États-Unis, ce qui a soudain changé le ton de sa présence à Toronto.

Elle a disputé ses deux matchs à guichets fermés et le public de Toronto a couvert d’amour et de soutien la détentrice de 23 titres de tournois du Grand Chelem à chaque instant. Une victoire au premier tour contre Nuria Parrizas Diaz a préparé le terrain pour les adieux de Williams après sa défaite au tour suivant aux mains de Belinda Bencic.

Après le match, les amateurs de Toronto lui ont offert des adieux dignes de son statut de championne.  

Faire la part des choses

Vu le grand nombre de vedettes présentes à Toronto, on était loin d’imaginer qu’une jeune louve puisse attirer l’attention.

Pourtant, deux ont réussi à le faire.  

Beatriz Haddad Maia a réalisé un superbe parcours lors duquel elle a éliminé quatre têtes de série consécutives, dont la favorite canadienne Leylah Annie Fernandez et la numéro un mondiale Iga Świątek en route vers sa première finale en tournois de catégorie 1000 de la WTA.

Elle était d’ailleurs la première Brésilienne à participer à une finale de cette catégorie.

La jeune Chinoise Zheng Qinwen a également fait parler d’elle en atteignant son premier quart de finale en tournois WTA 1000, brisant le cœur des amateurs de Toronto en indiquant la sortie à Rebecca Marino et à Bianca Andreescu avant de s’incliner en trois manches face à Karolina Pliskova.

L’ascension de Coco

Coco Gauff est une jeune étoile qui n’a surpris personne pendant l’Omnium Banque Nationale, bien que personne, y compris Gauff, ne s’attendait à une telle performance.

Si son résultat en simple était honorable — un deuxième quart de finale consécutif au Canada avant de plier bagage face à la future championne Simona Halep —, c’est en double que Gauff s’est vraiment illustrée.  

En remportant le titre aux côtés de Jessica Pegula, Gauff s’est hissée au premier rang du classement du double. Après la finale, la jeune Américaine a admis qu’elle n’avait pas réalisé qu’elle était dans la course pour la première place jusqu’à la fin de la semaine lorsque Pegula lui en a parlé.

À 18 ans et 54 jours, elle est la deuxième plus jeune à atteindre le sommet du classement du double après Martina Hingis qui était âgée de 17 ans lorsqu’elle a réussi cet exploit en 1998, quelques mois avant de conquérir son premier titre de double au Canada.

Propager l’amour

En 2022, l’Omnium Banque Nationale a proposé aux amateurs une nouvelle façon d’interagir avec les joueuses : les cartes postales de soutien.

Dans le cadre de l’initiative « Pause mentale » de Tennis Canada, les partisans pouvaient rédiger des messages de soutien à leurs joueuses préférées. Les cartes postales étaient ensuite distribuées aux joueuses. Jetez un coup d’œil :

Une finale digne de ce nom

Sur papier, le match de championnat à Toronto aurait pu sembler assez banal. Toutefois. Simona Halep et Beatriz Haddad Maia ont suscité l’enthousiasme de la foule la plus bruyante de la semaine et ont offert une finale qui était tout, sauf banale.

Le Sobeys Stadium ressemblait davantage à une enceinte de soccer, alors que les partisans affluaient, vêtus de jaune et de vert brésilien pour Haddad Maia, et de rouge, de bleu et de jaune roumain pour encourager Halep. Chaque point a donné lieu à un tonnerre d’applaudissements qui a même étouffé le bruit des avions qui s’apprêtaient à atterrir à l’aéroport Pearson.

C’était l’ambiance parfaite pour le triomphe de Halep en trois manches palpitantes. Elle devenait ainsi la première joueuse du 21e siècle à remporter le titre dans les deux villes canadiennes.  

En 2023, ce sera le tour des hommes de fouler les courts du Sobeys Stadium, alors que l’ATP Tour sera de retour à Toronto. Les forfaits pour la semaine sont déjà en vente et les billets individuels le seront en janvier. Vous pouvez vous inscrire dès aujourd’hui pour être informé de la mise en vente des billets.

Mots-clés
Inscrivez-vous
l'Omnium Banque Nationale En Coulisse