l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

BRISEBOIS : BIANCA EN A ASSEZ DES ABANDONS

14 août, 2021

Auriez-vous conservé dans vos archives les enregistrements de Toronto et des Internationaux des États-Unis de 2019 ? Championne en titre des deux tournois, Bianca Andreescu en aurait grand besoin pour retrouver ses repères.

Après deux arrêts en raison de la pluie et deux visites médicales sur le terrain pour une blessure au gros orteil, Bianca a été détrônée au 3e tour jeudi à titre de championne de l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers.

Voilà depuis sa finale à Miami l’hiver dernier, elle n’a pas signé trois victoires de suite.

On ne s’étendra pas sur le match d’une durée de 2 h 39 qui est allé à la 22e mondiale Ons Jabeur, absolument dominante à la fin avec huit des neuf derniers jeux en sa faveur dans la victoire de 6-7 (5), 6-4 et 6-1.

« Je suis super déçue, mais, en même temps, Ons a super bien joué. Mais la situation au pied n’a pas aidé », a dit Bianca en entrevue d’après le match.

Malgré la douleur, elle a poursuivi devant quelque 4000 personnes comprenant plusieurs membres de la communauté tunisienne et son nouvel entraîneur Sven Groeneveld, qui n’a cessé de prendre des notes de la première à la dernière balle.

« C’est sûr que j’aurais pu le faire, mais je suis fatiguée des abandons », d’affirmer Bianca qui a dû quitter deux fois le terrain cette année à Strasbourg et à Miami. 

« Il faut toujours que quelque chose survienne. Je ne comprends pas. Espérons maintenant que cela n’affectera pas mon prochain tournoi », a-t-elle dit souhaiter.

En effet, non seulement Bianca, 8e mondiale, doit jouer beaucoup, mais aussi le faire très bien avec ses 2 900 points à défendre d’ici Flushing Meadows.  

DANGER POUR OSAKA 

Première favorite à Montréal et troisième mondiale, Aryna Sabalenka pourrait déloger Naomi Osaka de la 2e place WTA en fin de semaine.   

WIMBLEDON, PQ

La demi-finale Sabalenka-Karolina Pliskova sera une reprise de celle de Wimbledon il y a un mois, les honneurs étant allés à Pliskova, 5-7, 6-4 et 6-4. 

LA JOUEUSE LA PLUS FORTUNÉE EST…

Photo : Pascal Ratthé / Tennis Canada

L’expression « jouer pour le plaisir » prend tout son sens avec Jessica Pegula.  

L’Américaine a des parents milliardaires très investis dans le sport.

Il faut savoir que Kim et Terry Pegula sont à la fois propriétaires des Sabres et des Bills de Buffalo. Pas pire fortune, n’est-ce pas !

Habituée du Challenger Banque Nationale du Saguenay en double, elle était déjà venue y participer en jet privé.

AU-DELÀ DE 40 DEGRÉS

La température ressentie sur les courts. 

UN SPORT, MAIS DEUX TRAITEMENTS SI DIFFÉRENTS  

Pour poursuivre avec l’argent, la joueuse Daria Kasatina est en beau fusil parce que les dirigeants du tournoi de Cincinnati augmentent les bourses des hommes et pas celles des femmes.

MARINO CAUSE UN CONGÉDIEMENT

La victoire surprise cette semaine de la 220e mondiale Rebecca Marino contre la 31e Paula Badosa continue de faire des vagues. L’Espagnole vient de mettre son entraîneur à la porte. 

TENNIS-ÉTUDES POUR DABROWSKI

Photo : Ron Turenne / NBAE via Getty Images

Que font les joueuses lorsque contraintes à la routine hôtel-stade pour respecter l’environnement protégé ? Gabriela Dabrowski a suivi deux cours universitaires de psychologie en ligne qu’elle a complétés avant les Olympiques. 

« C’était ma façon de maximiser mon temps dans la bulle parce j’aimeêtreproductive », explique-t-elle dans Le Droit.

Elle et sa partenaire Luisa Stefani ont frappé un grand coup en éliminant en double Aryna Sabalenka et Elise Mertens pour atteindre le carré d’as. 

HORAIRES MODIFIÉS

Les horaires changent au Stade IGA en fin de semaine. TVA sera en direct samedi à 13 h et à 18 h pour les demi-finales. La finale suivra dimanche à 13 h 30.    

Mots-clés
Inscrivez-vous
l'Omnium Banque Nationale En Coulisse