Anciennement la Coupe Rogers

Derrière la ligne de fond Cashmere: partenaire d’entraînement pour les vedettes

Vous est présenté par
9 août, 2022
Vous est présenté par

Photo: Peter Power

Lorsque Benjamin George avait trois ans, il passait des heures à frapper une balle mousse contre le mur de son sous-sol en rêvant d’affronter les plus grandes vedettes du tennis. Cette semaine, à l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers, l’adolescent de 19 ans échange avec les meilleures joueuses de la planète.  

En tant que gaucher, il est très sollicité par les joueuses qui doivent affronter des gauchères. Lors d’une séance d’entraînement avec l’Estonienne Anett Kontaveit, mardi après-midi, Benjamin n’a reçu que des éloges de la part de la deuxième mondiale pour sa performance. Comme il espère évoluer sur le circuit professionnel, Benjamin mentionne que l’expérience acquise pendant le tournoi contribue à sa croissance et à son développement. Jusqu’à maintenant, il a été le partenaire d’entraînement d’Alison Riske, Alicja Rosalska, Petra Kvitova, Beatriz Haddad Maia et Martina Trevisan.

« Jouer avec les meilleures et gagner des points contre elles donne confiance, mentionne Benjamin. C’est une expérience formidable. J’étais nerveux au début et je voulais vraiment être parfait pour ne pas gâcher leur entraînement. Ensuite, j’ai réalisé qu’elles commettaient des erreurs, elles aussi. Je n’ai donc pas besoin d’être parfait. Je vis une très belle expérience. »

Comme la plupart des joueuses ne voyagent pas avec un partenaire d’entraînement, des personnes comme Benjamin jouent un rôle important dans la préparation des athlètes pendant le tournoi. Les joueuses demandent souvent à leur partenaire d’entraînement d’imiter le style de jeu de leur prochaine adversaire.

Photo: Peter Power

« En général, les joueurs brossent plus les balles que les joueuses, il faut donc que j’essaie de frapper plus à plat. Certaines veulent parfois un genre de balle très précis selon leur prochaine adversaire. Il faut répondre à leurs besoins. »

L’un des plus beaux moments de Benjamin cette semaine a été de frapper avec Venus Williams à deux reprises.

« C’est probablement la dernière fois qu’elle joue ici. C’est possiblement la dernière fois que je la vois en personne et que j’ai l’occasion de frapper avec elle. C’est l’une des meilleures athlètes de tous les temps, c’était donc un moment vraiment génial. »

En tant que grand amateur de tennis, Benjamin a aussi vécu de bons moments à l’extérieur des courts de l’Omnium Banque Nationale, en côtoyant les meilleures du monde. Grâce à cette expérience, il a pu ressentir le tennis d’une façon totalement différente.  

« Être un partenaire d’entraînement est très différent d’être in partisans. Tu es sur le terrain avec elles, tu vas chercher de l’eau, tu leur parles, tu n’es pas là à attendre une signature. Elles viennent te voir dans le salon des joueuses. Elles sont devenues des personnes normales pour moi. J’étais nerveux au début, mais je ne le suis plus. Ce sont des personnes comme vous et moi. »

Mots-clés
Inscrivez-vous
l'Omnium Banque Nationale En Coulisse