Anciennement la Coupe Rogers

Derrière la ligne de fond Cashmere : Ziv nous fait part de sa joie et de sa vision pour l’avenir de l’OBN

Vous est présenté par
17 août, 2022
Vous est présenté par

C’est quand il était sur le Court central, une plaque commémorative pour Serena Williams entre les mains, que Gavin Ziv, directeur général de l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers, a finalement compris que Toronto venait de voir jouer la grande championne pour la dernière fois.  

Ziv, éternel proactif, n’avait pas prévu que Williams allait annoncer sa retraite imminente en plein milieu du tournoi et que Toronto allait avoir l’honneur de lancer officiellement le début des adieux de Serena.

« La cérémonie était émouvante, mentionnait Ziv à propos de la présentation de la plaque à la triple championne (2001, 2011, 2013) du tournoi. Nous avons été tellement occupés à planifier, à nous demander si elle allait gagner le match ou non et comment la cérémonie allait fonctionner pour la télévision, que quand nous sommes arrivés sur le terrain, ça nous a frappés. C’est en fait son dernier match professionnel au Canada. C’était émouvant de la voir tenter, tant bien que mal, de retenir ses larmes. C’était un très bel hommage, mais aussi une grande tristesse. Mais nous lui sommes reconnaissants pour tous les bons souvenirs. »

La championne vient à peine d’être couronnée que Ziv pense déjà à des façons de rendre le tournoi encore meilleur.

« Lorsque je me promène sur le site et que je rencontre les joueuses, les fournisseurs, les commerçants et les gens de la production télé, je leur demande comment nous pouvons nous améliorer. Je n’ai pas l’occasion de regarder beaucoup de tennis avant le dernier dimanche, car je tente constamment de voir ce que nous pourrions faire mieux. »

Les projets d’expansion du tournoi comprennent la transformation du volet masculin de sept jours en un tournoi de 12 jours en 2025. Et de faire de même pour le volet féminin. Ce changement permettra au Canada d’être sur le même pied que Madrid, Miami et Indian Wells. L’objectif est que l’Omnium Banque Nationalne présenté par Rogers devient le summum des tournois estivaux. Le financement gouvernemental de l’Agence fédérale de développement économique pour le sud de L’Ontario contribue également à accroître la popularité et le développement de ce sport au Canada.  

« Nous sommes dans une phase de croissance et cela reflète ce qui se passe dans le tennis canadien. Nous sommes dans cet âge d’or où nos athlètes s’illustrent sur la scène internationale. Je souhaite donc que le tournoi se développe aussi pour aider à propulser la prochaine génération de joueurs de tennis, non seulement de haut niveau, mais aussi à la base. » 

Alors que monsieur Ziv et l’équipe décompressent après une période de travail intense, il a hâte de passer du temps avec sa femme Jaimie, et ses deux adolescentes Emily et Sophie, tout en continuant à planifier l’avenir du tournoi. Après toutes les évolutions dont il a été témoin depuis les années 1980 et les grands projets pour la prochaine phase, l’expérience intime et familiale dont il est tombé amoureux plus jeune est ce qui reste au centre de sa vision.  

« Nous ne cessons de placer la barre toujours plus haut, et tout le monde vit une meilleure expérience grâce à cela. Nous formons une grande famille qui englobe tous les intervenants. Nous avons 1200 bénévoles qui reviennent année après année. Nous sommes très unis à Tennis Canada. Nous sommes un petit groupe qui joue dans les grandes ligues et nous travaillons fort pour offrir à tous une expérience mémorable. »

Mots-clés
Inscrivez-vous
l'Omnium Banque Nationale En Coulisse