l’Omnium Banque Nationale, anciennement la Coupe Rogers

BRISEBOIS : MEDVEDEV ET… UN JOLI COMPLIMENT

9 août, 2021

Le temps file, mais les souvenirs demeurent. C’est le cas de Daniil Medvedev, la première tête de série du volet masculin de l’Omnium Banque Nationale présenté par Rogers. Il se souvient très bien de sa finale contre Rafael Nadal au stade IGA en 2019 et surtout du résultat pas très heureux de 3-6 et 0-6.

« C’était spécial. De fait, c’était ma première finale Masters 1000. J’arrivais de Washington déjà pas mal vidé et je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je voulais simplement jouer du bon tennis », explique-t-il en visioconférence d’avant tournoi.

Depuis, il a remporté trois titres de Masters 1000 en plus de fort bien se débrouiller dans les Grands Chelems pour bondir au 2e rang mondial. Toronto pourrait très bien s’ajouter à son tableau de chasse cette semaine. 

« Je veux gagner. Je sais que je peux battre un paquet de gars sur le dur et que je peux remporter les gros tournois », dit-il.

Une dernière citation que vous aimerez. « J’aime jouer au Canada », affirme Daniil Medvedev.

TORONTO 5 – MONTRÉAL 5

Le nombre de membres du top dix ATP ou WTA au Canada, cette semaine. Cinq de chaque côté. Pas d’envieux !

TSITSIPAS  PROGRESSE AVEC HUMILITÉ

« Tous les matins, je me lève avec la motivation de devenir meilleur au tennis et comme être humain », déclare Stefanos Tsitsipas.

Il avait toutes les raisons d’être joyeux au petit déjeuner, la sortie des classements de l’ATP du lundi le faisant passer au troisième rang mondial devant Rafael Nadal.

« Arriver au top 10 a été une réalisation importante, mais appartenir aux trois premiers du classement montre que ce j’ai accompli à force le travail », commente-t-il.

LA FIN DE FEDERER ?

Comme il a déclaré forfait à Toronto, on peut se demander si Roger Federer a disputé son dernier match au Canada. Ou encore son dernier match tout court puisqu’il s’est également retiré du tournoi de Cincinnati. Selon les Grands Chelems ou la retraite ? La question se pose maintenant qu’il vient d’avoir 40 ans.

Un sondage TennisActu montre que les amateurs sont partagés sur son avenir. C’est 50-50 quand on parle de retraite.

UN CHAMPION EN SALUE UN AUTRE                    

Ardent partisan du FC Real Madrid, Rafa a aussi commenté le départ de Lionel Messi. Lui aussi est chagriné.

« C’est toujours une triste nouvelle quand on perd le meilleur joueur de l’histoire à la fois pour Barça et pour le championnat d’Espagne », a-t-il déclaré. 

DENIS LA MENACE !

Photo : Gyles Dias / Tennis Canada

Bien sûr, la surface n’est pas la même qu’à Wimbledon, mais c’est néanmoins dans un excellent état d’esprit que Denis Shapovalov revient chez lui à Toronto après d’excellentes performances sur le gazon.

« Je suis super motivé, la confiance est fantastique. Mon niveau de jeu a monté d’un cran », révèle le 10e joueur mondial.

« Je me sens comme un joueur sûr de lui qui peut affronter n’importe qui. Je pense aussi que je suis devenu une menace pour mes adversaires », affirme-t-il.

OUT!

Le système de sécurité sanitaire de Tennis Canada de concert avec l’ATP ne laisse rien passer.

Parlez-en au joueur italien et 62e mondial Lorenzo Musetti qui est exclu du tableau.  

C’est le prix à payer être pour être sorti de la bulle.

À propos de Félix Auger-Aliassime, 9e tête de série, il obtient une passe gratuite au deuxième tour en attendant le résultat du match entre Dusan Lajovic, 48e, et le qualifié finlandais Emil Ruusuvuori.

Bonne chance à l’arbitre du match pour la prononciation du nom ! On ne lui souhaite pas un trois sets !

Casper Ruud (6e et ex-champion à Repentigny) et Stefanos Tsitsipas (3e) sont dans la même section de tableau.

AVANTAGE TORONTO  

S’il existe une chose que Toronto réussit mieux cette semaine, mais bien involontairement, c’est le tirage au sort et le hasard qu’il comporte.

Avouons qu’un affrontement potentiel Bianca Andreescu-Leylah Fernandez au 2e tour est beaucoup trop tôt dans la semaine. Blâmons le boulier !

Meilleure nouvelle en provenance de Toronto alors que Shapo et Félix sont vraiment distancés dans le bas et le haut du tableau et ne pourront pas s’affronter avant la… finale.

PROJECTION    

Si la logique devait être respectée, les quarts opposeraient Daniil Medvedev (1er) à Hubert Hurkacz (7e) et Andrey Rublev (4e) à Shapo (5e) dans le haut du tableau.

Dans le bas, ce serait Rafael Nadal (2e) contre Diego Schwartzman (8e) et Stefanos Tsitsipas (3e) contre Casper Ruud (6e). 

Mots-clés
Inscrivez-vous
l'Omnium Banque Nationale En Coulisse